“Demain à quatre mains” : des talents récompensés

Tous les participants au concours de nouvelle

Nous avons déjà présenté le concours de nouvelles “demain à quatre mains au mois de novembre 2019. Après plusieurs semaine d’ateliers d’écriture, le grand jour est arrivé : l’annonce des gagnants de ce Concours intergénérationnel piloté par M. Olivier BROUX (directeur Logéa) et Mme Lucille ARNAUD (professeure de Lettres à Saint-Paul).

Première étape : le jury se retrouve en matinée

Ce 19 février 2020, le jury se retrouve à Saint-Paul pour mettre en commun les avis concernant la lecture des nouvelles. Cinq personnes composent celui-ci : M. Dominique de Jarnac (créateur de la Fondation AZERTY, de l’atelier d’écriture et du dispositif national), M. Abdelkader DJEMAÏ (écrivain et parrain de l’atelier), Mme VANMASSENHOVE (Conseil départemental), Mme Isabelle ENGELHARD, représentant M. Eric PINTAUD (Président de l’Association des Anciens élèves) et M. Emmanuel DELAVAUD (professeur de Lettres). M. Olivier BROUX (Directeur Logéa) et Mme Laurence KRYNICKI (Professeure documentaliste) animent les débats.

Délibérations du jury “Demain à quatre main”

Chaque membre a bien sûr lu en amont les cinq nouvelles et rempli la fiche d’évaluation. Après que chacun se soit présenté la discussion s’engage autour de ces écrits. L’unanimité est réelle sur la qualité du travail et l’engagement des juniors comme des seniors. Rappelons que 15 lycéens (de la Seconde à la Terminale) et 8 personnes retraitées sont engagées avec fidélité et assiduité depuis le début de l’atelier malgré les peurs du début.

M. DJEMAÏ précise “l’importance de la chute” dans cet art littéraire et le principe même de la nouvelle : “aller à l’essentiel”; il ajoute : avec la nouvelle, on rentre dans une forme d’urgence, de gestion du temps”.

M. DELAVAUD s’exprime à son tour : “j’ai admiré, parce qu’ils sont pris dans le temps (…) il faut être efficace (…) travailler en équipe, apprendre à se connaître. A chaque fois [prendre] deux heures, écrire un texte, réfléchir et construire son histoire, se relire, se faire confiance… c’est un travail énorme”.

Et M. DJEMAÏ reprend : “la parole nourrit le texte”. Ce qui est important c’est que “là, ils deviennent producteurs, c’est ce qui fait la vertu de ce type d’expérience”.

Les membres du jury partagent leurs points de vue

A l’issue des échanges, le classement se profile. Des points sont attribués à chacune des nouvelles ; de 5 points pour celle qui a la préférence à 1 point. Chacun fait son classement, les points s’accumulent et le classement final est établi.

Enfin les résultats

Le moment tant attendu arrive enfin. Après de longues semaines de travail, tous les participants vont connaître le résultat, découvrir quelle nouvelle a emporté la préférence du jury.

Jeunes et anciens sont heureux de se retrouver une dernière fois à Saint-Paul. Des familles sont présentes ainsi que quelques officiels, représentants des instances extérieures.

M CONSTANTIN prononce un mot d’accueil :

Puis M de JARNAC prend la parole à son tour :

Enfin, c’est M. DJEMAÏ qui conclu. Il retrace le chemin parcouru, précise les exigence du genre littéraire de la “Nouvelle” et fait la synthèse des délibérations du jury. Il annonce alors les résultats :

Après la proclamation des résultats

Le classement est donc :

  • Premier : “Sans nom”
  • Deuxième : “Parce que c’était lui, parce que c’était moi”
  • Troisième : “L’ombre d’un doute”

Les deux autres nouvelles (“Tös Hav” et “D’un monde à l’autre”) finissent ex-æquo.

A l’issue des résultats chacun reçoit un fascicule qui rassemble tous les récits ainsi qu’une photo souvenir. Derniers échanges autour d’un café ou d’un thé avant de se séparer, ce qui permet de partager les souvenirs de ce chemin parcouru ensemble.

Prochaine étape : la parution d’un livre rassemblant les trois nouvelles de Saint-Paul et celles des autres participants au concours “Demain à quatre mains” (le lycée Paul Claudel de Paris et le lycée Sainte-Marie de Neuilly).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

32 Partages
Partagez32
Tweetez